Antipode MJC

Rennes

Photo 1 Antipode MJC Photo 2 Antipode MJC Photo 3 Antipode MJC Photo 4 Antipode MJC Photo 5 Antipode MJC

Depuis presque dix ans à Rennes, les amateurs de musiques actuelles viennent s’entasser gaiement dans une salle de quartier, l’Antipode MJC, pour écouter talents locaux et stars nationales.

En 2017, l’Antipode MJC quittera le quartier Cleunay pour poser ses amplis à la Courrouze, véritable ville du XXIe siècle en train de sortir de terre à l’ouest de Rennes. Une véritable odyssée de l’espace musical pour la Maison des jeunes et de la culture, qui sera alors équipée de deux salles de concerts (la première au format club, la seconde d’une capacité de 650 personnes). Un juste retour des choses pour l’équipement voué corps et âme à la chose éducative, culturelle et artistique depuis tant d’années.

Mais en attendant le grand bond en avant, l’Antipode ne perd pas le nord, à savoir la petite salle du quartier Cleunay, où depuis presque 10 ans, l’on vient s’entasser gaiement au rythme d’une cinquantaine de concerts par saison. D’Ekterklang à Dominique A, de Joey Starr à Metronomy, et des talents locaux aux pointures internationales, l’éclectisme est de mise dans cette maison des jeunes et d’une certaine culture pas cucul.

À l’image des rencontres Urbaines, qui chaque année nous rappellent que « cité » ne rime pas seulement avec « hip-hop », l’Antipode MJC se situe justement aux antipodes des clichés et des images d’Épinal. À Rennes, on n’a pas attendu la 4G pour cultiver les 4D : Diversité artistique. Démocratisation culturelle. Décloisonnement des publics. Désenclavement du territoire.

Plus d'infos sur le site de  l'Antipode MJC