Fat Supper

Photo 1 Fat Supper

Puissant trio composé de Leo Prud’homme en crieur furieux (fondateur de Leo88man, clavier de Red), André Rubeillon, mélodiste fou (fondateur de Moon Palace et co-compositeur de Leo88man) et Pierre Marolleau, machine à battre (également batteur dans Fordamage, My Name Is Nobody), Fat Supper réussit à concilier un groove made in Stax avec de l’Under-Rock sans peau de banane.

D’abord en solo, Leo sort en 2004 « Million Silly Answers » (Ohayo Records) salué par les Inrockuptibles comme l’un des meilleurs albums de l’année. Rejoint par André, ils produisent ensemble un second LP accompagnés par Jean-Michel Blécon, Laetitia Shériff, Paul Grundy, Christian Pruvost, et Philippe Tessier. Arrive alors le très abouti « From Speaking Parts To Blazing Rows » (Kythibong Records), avec Pierre Marolleau, Jean-Michel Blécon et Chiara Locardi. Un opus folk aux arrangements impeccables, troisième et
dernier album sous le nom Leo88man, influencé à l’époque par Smog, Lambchop et autres Baptist Generals. Aujourd’hui rebaptisé Fat Supper, sculpté dans le marbre de la Bone Machine de Tom Waits, et adepte du régime Pavement, Television, The Fall, ce french band exploite la versatilité d’une voix singulière et l’énergie salvatrice d’un rock qui donnerait à ses groupies anorexiques l'envie de manger un steak. Forts de plus de 600 concerts depuis le début de leurs aventures ces trois soldats restent en guerre contre l’anoblissement commercial du genre musical qu’ils défendent, farouchement attachés à la configuration dépouillée et primitive qu'ils ont toujours donné à voir sur scène.

En écoute libre sur http://fatsupper.bandcamp.com/

En concert le 14, 22 et 23 novembre dans le cadre de la Tournée des Trans
Le 5 décembre dans le cadre des Rencontres Trans Musicales de Rennes