Nolwenn Leroy

Nolwenn, la Reine

Photo 1 Nolwenn Leroy Photo 2 Nolwenn Leroy

Classé 25e au top albums mondial trois mois après sa sortie, Bretonne, le 4e album de Nolwenn Leroy a fait l’effet d’un véritable coup de tonnerre dans le Landernau planétaire. Accusée de sacrilège par les uns, sanctifiée par les autres, peu lui en chaut, la jeune finistérienne, même académicienne, est une star, tout simplement.

Est-ce son enfance passée à Saint-Yorre et à Vichy ? La jeune Nolwenn Leroy pétille de l’insouciance d’une jeunesse aussi frondeuse que fougueuse. Et peu lui importe si l’on ironise sur la Finistar’Ac, la Star’Ac aura été pour elle synonyme de déclic dans une carrière a priori peut portée sur la culture celtique.

Formée au violon, l’archer Leroy prendra également des cours de chant lyrique au conservatoire. D’une académie à l’autre, la Finistérienne passera donc de l’ombre de l’anonymat aux feux des projecteurs, sur le plateau de TF1. Le début d’une carrière menée à la vitesse d’une F1. En 2003 sort Nolwenn, un premier album où se remarquent notamment les collaborations de Pascal Obispo, Lara Fabian et Laurent Voulzy. Des débuts réussis dans la vie d’artiste, pourrions-nous dire au vu des 600 000 exemplaires vendus. Histoires naturelles, le second opus atterris dans les bacs deux ans plus tard. Un intermède made in Alain Souchon et Laurent Voulzy, avant le virage jazz, acoustique, et intimiste de Le Cheshire, Cat et moi, pris en 2009. Faut-il, faut-il pas…revenir aux sources ?, semble interroger l’un de ses titres phares.

 FiniStar’ac

 De la Star’Ac au Finistère, il n’y a c’est vrai qu’un passage à l’acte nous menant à Bretonne, l’album qui déclencha la polémique, de Sain-Pol à Paimpol. Accusée de sacrifier tout un patrimoine musical sur l’autel du profit par les uns, auréolée telle une sainte par les autres, Nolwenn Leroy insuffle, c’est clair, une bonne dose de variété dans la tradition bretonne. Est-ce son papa footballeur professionnel qui lui donna un jour le goût pour les paris les plus fous ? Nolwenn ose mettre Tri Martolod à la mode, ouvrir en grand sur la modernité les fenêtres des Prisons de Nantes… Même le tonnerre de Brest de Miossec semble gronder avec un tout autre grain. Trois mois seulement et déjà 500 000 albums vendus. Nolwenn Leroy ne serait-elle pas tout simplement la reine ?

En concert : 

à Brest (29) - Penfeld Parc Des Expos 
le Jeudi 30 Janvier 2014 

à Saint Brieuc (22) - Palais Des Congres Et Des Expos
le Vendredi 31 Janvier 2014