Red Cardell

Raides dingues de Red

Photo 1 Red Cardell Photo 2 Red Cardell

Melting pot, melting potes ou melting pop, le groupe Red Cardell est toujours, vingt ans après sa naissance, premier de cordée du rock celtique. À l’occasion d’un Bal ou d’un Banquet de cristal où les invités sont toujours légion, les compères quimpérois n’ont pas fini de faire briller un Soleil blanc en Bretagne. Et ce plusieurs fois par jour.

Un melting pot… Il suffit de se remémorer l’acte de naissance de Red Cardell, pour comprendre que ses horizons bretons embrassent une ligne imaginaire reliant Brest à Tizi Ouzou. C’est en 1989, au sein du groupe Penfleps, curieuse et ingénieuse alchimie de rock, de musique bretonne et Kabyle, que Jean-Pierre Riou et Jean-Michel Moal fourbiront leur âme vagabonde. Le groupe ne cessera plus dès lors d’aller prélever ailleurs la substantifique moelle de sa celtitude : le rock anglo-saxon ; la world music d’Ukraine, d’Amérique du Nord ou du Maghreb ; le punk et l’électro ; sans oublier la chanson française… Red Cardell fait feu de tout bois pour mettre de la chaleur dans les pubs.

 Melting potes, melting pop    

 Un melting potes… Car c’est dans les pubs, confortés par les piliers de comptoir, que le trio infernal deviendra un pilier de la scène rock bretonne. Un pub rock band métissé plébiscité par tous, et avant tout reconnu pour mettre des fourmis dans les jambes de son auditoire, que ce dernier aime giguer au rythme des danses ethniques de Bretagne ou vibrer au son des mélodies du Maghreb. Vingt ans de carrière, plus de 2000 concerts au compteur… Impossible de refaire l’histoire, nous retiendrons donc quelques jalons mémorables d’un parcours pouvant faire beaucoup de jaloux : le projet Red Cardell fait son bal, d’abord, mais aussi ce Banquet de cristal de 2008, organisé pour les 15 ans du groupe. Dan ar Braz, Christophe Miossec, Yann Tiersen… Nombreux furent les invités de marque, et même Das, le fondateur du groupe de trip-hop anglo-indien Asian dub foundation est là pour mettre du chapati dans la conversation.

Un melting pop… 2010 est arrivé, douze albums honorent la carrière sans dents de scie mais avec plein de sons dedans de Red Cardell. Un melting populaire qui méritera bien un gros gâteau d’anniversaire pour les vingt ans du groupe. Rouge, la cerise sur le gâteau, s’il vous plait