Startijenn

Le plein des sens!

Photo 1 Startijenn

Deux experts pour déclencher des alertes à la bombarde. Un accordéoniste diablement tonique. Et enfin un guitariste en perpétuelle démangeaison… Là où il y a Startijenn, il y a plein de plaisir et d’énergie. Avis aux mélomanes : à vos starting-blocks !

Quintette cent pour cent instrumental, Starijenn n’a pas besoin de paroles pour prouver que la Bretagne coule dans ses veines. Dans son patrimoine génétique même, le groupe devenant inégalable quand il s’agit de provoquer des déflagrations d’énergie au cœur de festou-noz endiablés. Né en 1997 au collège Diwan de Relecq-Kerhuon, Startijenn compte dans ses rangs deux Tangi, un Youenn et un Konogan. Nul besoin d’en rajouter, donc, pour en finir avec les origines bretonnes de nos korrigans !

 Alerte à la bombarde !

 Devenu en trois albums, mais surtout à la faveur de concerts à répétition un phénomène incontournable de la scène bretonne, Startijenn s’est fait de la musique à danser une spécialité. Et c’est d’ailleurs en live que le groupe s’est forgé une identité, une pratique et une notoriété ne s’embarrassant pas du Couesnon quant il s’agit de faire parler de lui en dehors du pré carré breton. Alternant airs traditionnels aux arrangements dynamiques et compositions propres bourrées d’énergie, la musique de Startijenn ne cesse d’interpeller. La faute à cette alchimie imparable, testée et approuvée lors de ses nombreux passages dans les festivals estivaux (Vieilles charrues, Interceltique…) ou dans le chaudron automnal de Yaouank, à Rennes : deux experts en alerte à la bombarde, un accordéoniste diablement tonique et un guitariste en perpétuelle démangeaison… Là où il y a Startijenn, il y  a plein de plaisir ! Avis aux mélomanes, à vos starting-blocks, Tangi, Tangi, Youenn et Konogan ne tolèreront aucun retard à l’allumage…