Neil Young

Éternellement jeune

Photo 1 Neil Young

Les pilules psychédéliques de son dernier album éponyme, Psychedelic Pill, y sont-elles pour quelque chose ? Trente ans après son premier opus, la musique du Canadien n’a pas pris une ride… Les amoureux du monument du folk rock pourront l’admirer cet été aux Vieilles Charrues.

Neil Percival Young… Avec un prénom aussi chevaleresque, la carrière du Canadien devait inévitablement ressembler à une épopée épique. Voire hippique quand le groupe de rock Crazy Horse, qui l’accompagne sur une dizaine d’albums, monte avec lui sur scène. Chanteur guitariste folk, country, rock… Que dire de plus sur l’auteur du célèbre My my, hey hey (Out of the blue) ?
Que Percival n’a même pas eu besoin de persévérer, atteignant rapidement l’apogée de sa ruée vers l’art avec les albums After the gold rush et Harvest, dans les années 1970. Quarante ans plus loin, le cheval folk à la voix haut perchée est toujours fou, et la moisson toujours aussi bonne.
En 2012, et à plus de 65 ans, il s’est remis en selle dopé par des Psychedelic pill, son 37e album au compteur. En selle, et bientôt en scène, occasion en or pour le public, de percer le secret de son éternelle jeunesse.