Shaka Ponk

Le magicien Goz

Photo 1 Shaka Ponk

Ils sont sept. Sept mercenaires du nord de la France, partisans d’une électrock’n’roll énorme et hors norme. Ou plutôt six, accompagnés d’un singe, le magicien Goz. Prêts pour le choc chic et punk ?

À l’origine, en 2004, ils nourrissaient le dessein d’unir la sagesse zen aux hurlements du métal. Au final, les sept ch’tis marieront rock expérimental, funk et hip-hop, le tout porté par une bonne parole, tantôt en langue esperanto, anglaise ou espagnole. Un destin tracé par le magicien Goz, singe virtuel accompagnant chacun des concerts de Shaka Ponk. Des bouddhas punks, dirons-nous, auteurs de trois albums enrôlant d’un même cri les apôtres du rock’n’roll et de l’électro. Ce n’est pas au vieux singe que l’on fait la grimace, dites-vous ? Ceux qui les ont vu en 2012 au festival Insolent à Lorient, à Art Rock à Saint-Brieuc ou au festival Fête du Bruit dans Landerneau en sont convaincus. À ceux qui douteraient encore de l’intégrité du groupe électro génial, un conseil : écoutez le titre How we kill stars.