The Bloody Beetroots

Betterave Party

Photo 1 The Bloody Beetroots

Avec leur nom digne d’un film de série Z, les Bloody Beetroots, ou « Betteraves sanglantes », ont pris l’habitude de faire bouger les dance floor, au rythme de leurs hymnes électro-punk. Les Betteraves ont du jus, un pouvoir paranormal que vous avez pu constater lors du festival Panoramas, et que vous pourrez vérifier lors du festival Fête du bruit dans Landerneau.

Le trio masqué de Bloody Beetroots a beau être italien, leurs mélodies n’ont rien de ritournelles ritales, mais tout de rafales électro sans retour. Révélés à la scène en 2007, les chevaliers samplers masqués se sont taillé une réputation XXL en passant à la moulinette The Game et Funk, deux titres respectivement signés par deux DJs vétérans : Alex Gopher et Étienne de Crécy.
Depuis, les robots remixeurs enchaînent les exploits : 28 remixes pour la seule année 2007, suivis de Romborama, un premier album composé de 20 titres en 2009. Et pour achever d’asseoir sa domination : Domino, un e.p sorti en 2010. Après avoir transformé les Vieilles Charrues, le Paléo Festival en Suisse et le festival Sziget à Budapest en betterave party, les Bloody Beetroots se rapprochent à la vitesse des tomates tueuses de la consécration. Un sacre cent pour cent pur sucre, bien sûr.