The Chemicals brothers

Big beat generation

Photo 1 The Chemicals brothers

Héritiers du Madchester de la fin des années 80, The Chemical brothers portent très bien leur nom. Leur musique est synthétique, artificielle, mais diablement efficace pour nous décoller les pieds du sol.

Avec The Prodigy, Fatboy slim et The Propellerheads, ils figurent parmi les plus éminents représentants de la scène Big beat. Une armée du gros rythme et du gros son dépêchée sur terre pour prendre d’assaut et conquérir les dance floors de la planète. Tout a commencé très vite, en fait, comme une trainée de poudre : dès 1995 et un premier album baptisé Exit planet dust. Nos deux robots mixeurs entament alors une tournée mondiale, avec en première partie, un drôle de groupe jouant au héros de manga et encore inconnu sur la planète son : Daft punk. Le son puissant et agressif, coiffé d’une voix pop, est déjà-là. Un rythme mâle qui fait mal, des mélodies féminines qui ne font pas mine. Une bonne poignée d’albums ont suivi depuis, a dominance techno ou électro pop. Nos ambassadeurs de la Big beat génération sont toujours sur la route des festivals, et avaient fait escale en 2011 aux Vieilles Charrues.